top of page
Rechercher
  • Séverine Sophronumérothérapeute

Et si notre recherche de paix dans le monde était à l’image du St Graal une quête intérieure?







La paix dans le monde n’est pas une quête à chercher à l'extérieur de soi par une lutte contre le monde, c’est une quête intérieure, c’est une métamorphose que chaque humain est venu entreprendre sur ce chemin terrestre. C’est l’alchimie, la transformation du plomb en or, c’est-à-dire de ses ombres en lumière afin que le divin, la partie la plus lumineuse de vous même puisse descendre en vous et être récolté dans le réceptacle de la vie, la coupe sacré, le St Graal: votre partie féminine dans son sacré. La paix extérieure résultera donc lorsque chacun d’entre vous aura entrepris ce chemin vers lui-même pour équilibrer son masculin et son féminin sacré afin que s’exprime la lumière divine et qu’elle transparaisse à l'extérieur dans la matière. Le voile de l’illusion disparaîtra alors dans l’ infinie sagesse qu’est l’amour inconditionnel pour ce qui EST. Nous naissons tous alchimiste, nous avons tous cette capacité en nous de transformer les choses, seul notre ego en grandissant nous fais perdre ce don de transformation des ombres en lumière, nous faisant transformer les choses en leur polarité inverse pour réapprendre à revenir plus tard vers sa vraie nature, vers la liberté de se réaliser! Ces temps difficiles qui nous donnent l’impression de perdre notre liberté face à une dictature sanitaire mondiale, n’est elle pas là pour nous réapprendre le sens du mot liberté et réalisation de soi, de l'épanouissement? N'avons-nous pas été créés pour cela? Pour nous libérer non pas du monde, de ce qui se passe en ce moment mais de nous libérer de nos conditionnements, de notre passé, blessures qui sont les réels dictateurs de notre vie et qui ont pris forme dans la matière par diverses choses au fils des millénaire. Le Graal n est que la promesse visible de cette liberté intérieure, qui ne se vit qu’au moment présent et qui vous fait retourner à la pureté de votre état d’enfant. Lorsque vous regardez un enfant, il est dans l'auto acceptation, dans la foi, dans l’amour, dans l'innocence sans jugement, dans l’éternité. Comme disait Merlin “qu’est ce qu’est l’éternité si ce n’est l’instant présent constamment renouvelé ?”.En grandissant nous perdons cette innocence, cette capacité à nous connecter à notre présence et c’est là qu’intervient l’alchimie de la vie, la perpétuelle transformation que nous vivons à chaque étape de nos vies ( enfance, adolescence, adulte etc), la succession de transformations que nous appelons parfois deuils de vie, nécessaire pour nous rapprocher de nous même dans la perte profonde de notre identité, dans ce que nous pensons être, la quête de la paix dans ce monde est la même que la quête du St Graal, elle ne résulte pas en une quête extérieure, en une lutte contre le monde , contre un virus, des politiques. C’est une quête intérieure.

La paix ne dépend donc pas de l’arrêt des guerres, de l’ère dite du Verseau, de l'arrêt de la famine, de ce que les autres pensent que nous sommes au travers d un nom, d’un sexe, d’un travail, d’une maison, du couple. Notre identité se fragmente en plusieurs morceaux comme un miroir cassé nous donnant une multitude de reflet qui nous fait oublier que nous ne sommes pas un des fragments mais le miroir entier, c’est ce qui nous donne l’illusion de séparation du grand tout, de mortalité. Le miroir est notre pureté, notre unicité, notre éternité, le reste n’est que projection d'une image par une même source mais modifié par l'illusion de l'ego. Chacune des étapes de transformation intérieure et alchimique que nous vivons est une étape qui bouleverse la précédente, donnant l’impression à notre ego que nous mourons, que nous perdons une part de nous alors que nous la retrouvons mais d’une manière différente, plus épuré. Comment pourrions nous partir dans notre quête intérieur si nous ne nous sommes jamais senti séparer de nous m’aime? Si tu sens le Divin en toi, si tu te sens en paix, nul besoin de partir dans une conquête de paix à l'extérieur, de justice, d’amour, de reconnexion avec toi! L'extérieur est donc bel et bien construit à ton image selon tes projections et tes propres quêtes intérieures à trouver, dans tes démons à exorciser afin de comprendre que le divin est en toutes choses. Seul ta vision étriquée par ton manque de liberté intérieure induite par tes peurs, tes manques, tes blessures t’empêche de le voir. L’ego va vouloir dans un principe masculin se positionner dans l’action, dans le faire pour exister alors qu’en réalité il doit juste Être en premier pour que les choses se manifestent selon son alignement et non le contraire. En étant NOUS dans l’instant présent , nous donnons ou plutôt partageons une partie de nous, de notre lumière ( pas notre ego) et nous rentrons donc dans un processus de multiplication, d'expansion des énergies et donc de créativité, d’AMOUR qui nous permet de laisser nos peurs, notre passé, notre peur de séparation, de manque et tout ce qui nous enchaînait jusqu’alors pour être dans l’unification totale avec le principe même de la vie, avec la liberté d’expérimenter ce que nous voulons être à chaque seconde, ce que les autres veulent être.

En ce considérant imparfait, indigne, en dépendance extérieure ou que sais je encore, nous nous maintenons à distance de la paix extérieure. Comment pouvons nous dire que nous voulons la paix alors que nous entrons en conflit, en guerre avec ce qui est et par ce fait nous entrons en guerre avec nous même, une guerre d’ego? L’amour universel ne juge jamais, il ne considère que rien n’est bon, ni mauvais, il ne se bat pas, il est.

La quête du St Graal, de tout être humain est donc un voyage intérieur qui par l’alchimie, par les changements constant de vie, nous aide à mettre fin à l’ego, aux dépendance extérieure en le pacifiant , en l’unifiant avec notre Esprit pour le révéler à sa vraie nature. Lorsqu’on accepte simplement les choses pour ce qu'elles sont, sans juger, on ne ressent plus les besoin de l' ego, de prendre, de posséder, de vouloir, de détruire, de séparer; la peur et les manques de toutes sortes qui en découlent disparaissent. Et comme Merlin l’enseigne “quand il n'y a plus toutes ces illusions qui nous enchaînent, le simple fait d'Être ici et maintenant, dans son corps, dans le monde peu importe comme il se porte est le plus haut but spirituel qui puisse exister”. Ce stade est la plus haute forme d’amour car on ne s’oppose à rien, ni à personne. C'est une quête personnelle qui transforme le collectif.

L’équilibre parfait du masculin et du féminin en son sacré, celui qui nous conduira à l’avènement d’un nouveau monde, construit sur une seule réalité: l’amour universel. C'est en cela que réside la craie spiritualité.


Séverine Sophronumérothérapeute


0 vue0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page